Attention

Coronavirus : les numéros utiles

Santé ou ordre public : 0800/14.689

Economie : 0800:120.33

Ville de Thuin : 071/55.94.34

Aînés : 071/55.91.34

Ecoute violences conjugales : 0800/30.030

Le site de référence : https://www.info-coronavirus.be/fr/

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma ville / Services communaux / Accueil Temps Libre (ATL) / Stages / Pas de stages ni d'activités sport et jeunesse jusqu’au 19 avril
Actions sur le document

Pas de stages ni d'activités sport et jeunesse jusqu’au 19 avril

Afin d'éviter au maximum la propagation du virus, la ministre de la Jeunesse et des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles, a décidé de l’annulation de tous les stages, activités et rassemblements dans les domaines du sport et de la jeunesse jusqu’au 19 avril inclus, soit la fin des vacances de Pâques.

Pour le sport, aucun stage ou rassemblement sportif de nature compétitive ou d’entraînement ne pourra être organisé jusqu’au 19 avril inclus. Pour le secteur de la jeunesse, toutes les structures et associations resteront fermées au public jusqu’à la même date. Concrètement, ceci implique qu’aucun stage, animation ou rassemblement ne pourra être organisé.

Intervention du fonds d'urgence

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a aussi décidé d’accorder une série de compensations financières aux milieux d’accueil pour la petite enfance affectés par les mesures de confinement.

Même si les crèches n’ont pas été contraintes de fermer leurs portes pour cause de Covid-19, de nombreux parents ont néanmoins décidé de reprendre leur enfant chez eux. Pour éviter que nombre de ces structures ne tombent en faillite, trois mesures sont prises :

  1. tous les subsides aux milieux d’accueil seront maintenus, sans tenir compte de leur baisse de fréquentation depuis la mi-mars.
  2. les subventions seront versées de manière anticipée.
  3. des aides d’urgence pour un montant total de 4,8 millions d’euros seront versées à ces milieux d’accueil, avec une attention particulière aux structures qui dépendent fortement de la participation financière des parents.

Concrètement, pour la période du 16 mars au 5 avril, les milieux d’accueil non-subventionnés toucheront une compensation forfaitaire variant de 120 à 300 euros maximum par place. Pour les milieux subventionnés, ce montant sera de 100 euros par place. Ces aides seront versées par l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE).

Ce soutien de la FWB au secteur de la petite enfance vient en complément d’autres mesures prises ces derniers jours au niveau fédéral et régionale pour soutenir l’emploi. Elles pourraient logiquement être réévaluées si le confinement devait se prolonger.