Attention

Les bureaux de l'Administration communale sont accessibles au public uniquement sur rendez-vous !

Service population : 071/55.94.22 ou 071/55.94.02

Service aménagement du territoire : 071/55.94.33

Le port du masque est obligatoire lors de votre passage dans nos bureaux.

 

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma ville / Santé / Médecins et pharmacies / Mesures supplémentaires pour lutter contre le Covid-19
Actions sur le document

Mesures supplémentaires pour lutter contre le Covid-19

Le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni suite à l’évolution de la situation épidémiologique. Sur base des nouvelles informations sanitaires, il a été décidé de renforcer la stratégie à deux volets – national et local – mise en place pour faire face à la résurgence du virus.

Approche nationale

A partir du mercredi 29 juillet et pendant au moins quatre semaines (jusque fin août), il a été décidé que :

  • La bulle sociale passe à 5 personnes par foyer, toujours les mêmes, pendant 4 semaines (execpté les enfants de moins de 12 ans). Jusqu’à présent, la bulle sociale de chaque individu se limitait à 15 personnes par semaine. A partir de mercredi, elle passera à 5 personnes, toujours les mêmes, pour les quatre prochaines semaines – et ce, pour un foyer tout entier et non plus par personne. Les enfants de moins de 12 ans ne comptent pas dans ces 5 personnes. Ces 5 personnes sont des gens en plus du foyer avec qui des contacts rapprochés ont lieu, c’est-à-dire des contacts pendant lesquels les distances de sécurité ne sont pas toujours assurées.
  • Les rassemblements non-encadrés comme les réunions de famille ou entre amis seront limitées à un maximum de 10 personnes (enfant de moins de 12 ans non-compris). Cette limite s’applique également aux réceptions et aux banquets.
  • Les événements en public organisés sont limités à 100 personnes à l'intérieur et à 200 personnes à l'extérieur. Le port du masque est obligatoire. Pour les événements encadrés et régis par des protocoles, les bourgmestres ont la charge de réévaluer de façon scrupuleuse les activités qu’ils organisent ou qu’ils ont déjà autorisés sur leur territoire, eu égard à l’évolution épidémiologique. De toute manière, les événements attirant un large public seront strictement limités à un maximum 100 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur avec le port du masque obligatoire. Ce nombre maximal ne peut être atteint qu’à la condition du respect strict des règles de sécurité et des protocoles.
  • Le télétravail est fortement recommandé quand c’est possible afin d’éviter trop de contact entre collègues.
  • Les courses en magasin seront limitées à 1 personne par foyer (ou accompagné d’un mineur vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance) et pour une durée de 30 minutes maximum.
  • Afin d’éviter certaines affluences dans des endroits très fréquentés du pays, la mesure qui visait à accorder des trajets en train gratuits aux citoyens sera reportée en septembre.
  • Le tracing sera accentué dans certaines situations spécifiques où le risque d’épidémie est plus élevé car les individus sont « activement présents », c’est-à-dire en mouvement. Dans ces endroits, des informations de contact seront également demandées, comme dans les centres de bien-être et les cours de sport. Une liste complète des lieux concernés sera publiée dans le décret ministériel. A cet égard, ils seront soumis aux mêmes obligations que le secteur de l’Horeca.

Ces nouvelles mesures s'ajoutent à celles entrées en vigueur le 25 juillet, à savoir :

  • Port du masque
En plus des obligations déjà en vigueur*, le port du masque est aussi obligatoire :
- dans les marchés, brocantes et fêtes foraines ;
- dans les rues commerçantes et tout endroit privé ou public à forte fréquentation tels que définis par les autorités locales ;
- dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public ;
- dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table.

Le port du masque reste fortement recommandé dans tous les autres cas, d’autant plus dans les situations où les distances de sécurité ne pourraient pas être respectées.

  • Fermeture anticipée

L’heure de fermeture des magasins de nuit sera avancée à 22 heures.

  • Tracing

Il sera également demandé aux clients de l’Horeca de laisser un moyen de contact à l’établissement pour pouvoir être rapidement prévenus en cas de foyer épidémiologique. Ces informations seront supprimées après 14 jours et ne pourront pas être utilisées à d’autres fins que le contrôle de l’épidémie.

De manière générale, il a été décidé que les contrôles seront renforcés.

Approche locale

Le Conseil national de Sécurité insiste pour que les autorités locales prennent des mesures fermes dans leur commune si la situation épidémiologique se détériore. Si vous vous rendez dans une commune différente de la vôtre, renseignez-vous sur les mesures en vigueur.

A Thuin, le Collège communal a décidé de suivre et d'appliquer les recommandations du CNS en y ajoutant des mesures particulières concernant le port du masque. Il est désormais obligatoire :

  • sur les marchés (concerne notre marché hebdomadaire du vendredi à la Ville-Basse à Thuin et celui des Producteurs locaux et artisans qui se tient chaque 2ème samedi du mois jusqu'octobre), brocantes et fêtes foraines. Découvrez l'arrêté du Bourgmestre f.f. ici ;
  • au recyparc (l'intercommunale Ipalle rend le port du masque obligatoire dans ses 26 recyparcs). Découvrez le communiqué de presse complet ici ;
  • sur l'ensemble du site de l'Abbaye d'Aulne (entre la Ferme de l'Abbaye et le Déversoir, rue Vandervelde et rue de Leernes). Découvrez l'arrêté du Bourgmestre f.f. ici ;
  • dans l’ensemble des bâtiments publics (administration communale) pour les parties accessibles au public ;
  • sur la Place du Chapitre à Thuin.

*Pour rappel, le port du masque est déjà obligatoire dans un nombre limité de situations, comme les transports en commun ou lors de l’exercice de profession avec contacts rapprochés (coiffeurs, etc.) mais aussi dans les magasins et les centres commerciaux, dans les cinémas, les salles de spectacle ou de conférence, les auditoires, les lieux de culte, les musées et les bibliothèques.

Le communiqué de la Première Ministre ainsi que tous les détails relatifs aux mesures prises se trouvent ici.