Attention

Les bureaux de l'Administration communale sont accessibles au public uniquement sur rendez-vous !

Service population : 071/55.94.22 ou 071/55.94.02

Service aménagement du territoire : 071/55.94.33

Le port du masque est obligatoire lors de votre passage dans nos bureaux.

 

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma ville / COVID-19 / Les mesures pour lutter contre le COVID-19
Actions sur le document

Les mesures pour lutter contre le COVID-19

Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni ce jeudi 20 août en vue de faire le point sur la situation épidémiologique et de déterminer les mesures qui devaient être prolongées et celles qui pouvaient être assouplies.

Tous les élèves pourront reprendre l’école, tous niveaux d’enseignement confondus, sur base du « code jaune » établit par les communautés. Pour rappel, le code jaune fait référence à une situation où la présence du virus est toujours active bien que contrôlée. Ce système permettra une semaine scolaire normale de 5 jours, sous réserve du respect de certaines mesures sanitaires, comme le port obligatoire d’un masque pour les élèves de plus de 12 ans et pour les enseignants et la suspension de certaines activités extrascolaires dans l’enseignement secondaire. Outre ce régime commun, dans les communes où des pics de contaminations seraient constatés, un passage à un code de couleur orange sera alors décidé par les ministres de l’Education. Ce code de couleur implique des aménagements, comme un nombre réduit de jours de cours pour les deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire. Les parents, enfants et enseignants seront informés par les écoles.

Au niveau de l’enseignement supérieur, étant donné la date de rentrée scolaire plus tardive, des consultations ont encore lieu pour harmoniser les règles qui s’appliqueront sur les campus étudiants.

Approche nationale

A partir du 1er septembre et pour une durée d’un mois, il a été décidé que :

Les réceptions après les funérailles pourront avoir lieu avec 50 personnes au maximum, dans le respect des règles qui s’appliquent pour le secteur de l’Horeca. Le prochain CNS se penchera sur la question d’un éventuel assouplissement des règles pour les réceptions de manière générale.

En ce qui concerne les magasins, il sera désormais possible de faire ses achats à deux (ces deux personnes peuvent être accompagnées de mineurs vivant sous le même toit ou d’une personne ayant besoin d’une assistance) et ce, sans limitation de temps. Il va sans dire qu’il est fait appel au sens des responsabilités de chacun pour éviter les effets de foule. A l’inverse des autres mesures valables à partir du 1er septembre, cette mesure sera applicable dès le 24 août.

Concernant les audiences, le nombre maximum de personnes admises dans un public – lors d’événements sportifs, au théâtre, dans le cadre d’activités culturelles, dans les lieux de culte, les salles de congrès ou encore les auditoires – sera étendu à 200 personnes en intérieur et 400 personnes en extérieur. Le port du masque reste obligatoire tout comme le respect des règles et protocoles de sécurité. Afin de donner plus de flexibilité – lorsque les règles de sécurité sont respectées – aux professionnels, il sera possible de déroger à cette règle après examen par le bourgmestre et l’autorisation des ministres compétents.

Les personnes physiquement séparées ces derniers mois parce qu’ils viennent de pays séparés et qui fournissent la preuve d’une relation durable sans être pour autant mariés, pourront traverser la frontière à partir du 1er septembre. Ces personnes seront soumises aux mêmes règles que les autres en matière de test et de quarantaine.

  • La bulle sociale passe à 5 personnes par foyer, c’est-à-dire les personnes avec lesquelles les citoyens ont des contacts rapprochés - restera d’application, dans les mêmes conditions qu’au mois d’août. Les contacts avec respect des distances de sécurité sont quant à eux toujours limités à 10 personnes en même temps.
  • Les réceptions après les funérailles pourront avoir lieu avec 50 personnes au maximum, dans le respect des règles qui s’appliquent pour le secteur de l’Horeca. Le prochain CNS se penchera sur la question d’un éventuel assouplissement des règles pour les réceptions de manière générale.
  • Les événements en public organisés sont étendus à 200 personnes à l'intérieur et à 400 personnes à l'extérieur – lors d’événements sportifs, au théâtre, dans le cadre d’activités culturelles, dans les lieux de culte, les salles de congrès ou encore les auditoires. Le port du masque reste obligatoire tout comme le respect des règles et protocoles de sécurité. Afin de donner plus de flexibilité – lorsque les règles de sécurité sont respectées – aux professionnels, il sera possible de déroger à cette règle après examen par le bourgmestre et l’autorisation des ministres compétents.
  • Les personnes physiquement séparées ces derniers mois parce qu’ils viennent de pays séparés et qui fournissent la preuve d’une relation durable sans être pour autant mariés, pourront traverser la frontière à partir du 1er septembre. Ces personnes seront soumises aux mêmes règles que les autres en matière de test et de quarantaine.
  • Le télétravail est fortement recommandé quand c’est possible afin d’éviter trop de contact entre collègues.

  • En ce qui concerne les magasins, il sera désormais possible de faire ses achats à deux (ces deux personnes peuvent être accompagnées de mineurs vivant sous le même toit ou d’une personne ayant besoin d’une assistance) et ce, sans limitation de temps. Il va sans dire qu’il est fait appel au sens des responsabilités de chacun pour éviter les effets de foule. A l’inverse des autres mesures valables à partir du 1er septembre, cette mesure sera applicable dès le 24 août.
  • Le tracing sera accentué dans certaines situations spécifiques où le risque d’épidémie est plus élevé car les individus sont « activement présents », c’est-à-dire en mouvement. Dans ces endroits, des informations de contact seront également demandées, comme dans les centres de bien-être et les cours de sport. Une liste complète des lieux concernés sera publiée dans le décret ministériel. A cet égard, ils seront soumis aux mêmes obligations que le secteur de l’Horeca.
  • Concernant les voyages, il a été rappelé l’obligation depuis le 1er août pour toutes les personnes arrivant sur le territoire belge après un séjour à l’étranger de plus de 48h de remplir le Passenger Locator Form qui permet de savoir où le voyageur s’est rendu. Par ailleurs, toute personne revenant de zone rouge doit se faire tester et rester en quarantaine même si celle-ci ne présente pas de symptôme. Si la personne revient de zone orange, il s’agit d’une recommandation. Cette recommandations doit toutefois être prise au sérieux, d’autant plus si la personne de retour d’une zone orange a eu des contacts à risque. Par ailleurs, la participation active des citoyens au contact tracing avec les personnes responsables des calls centers régionaux susceptible de contacter tout un chacun est demandée.

Ces nouvelles mesures s'ajoutent à celles entrées en vigueur le 25 juillet, à savoir :

  • Port du masque
En plus des obligations déjà en vigueur*, le port du masque est aussi obligatoire :
- dans les marchés, brocantes et fêtes foraines ;
- dans les rues commerçantes et tout endroit privé ou public à forte fréquentation tels que définis par les autorités locales ;
- dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public ;
- dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table.

Le port du masque reste fortement recommandé dans tous les autres cas, d’autant plus dans les situations où les distances de sécurité ne pourraient pas être respectées.

  • Fermeture anticipée

L’heure de fermeture des magasins de nuit sera avancée à 22 heures.

  • Tracing

Il sera également demandé aux clients de l’Horeca de laisser un moyen de contact à l’établissement pour pouvoir être rapidement prévenus en cas de foyer épidémiologique. Ces informations seront supprimées après 14 jours et ne pourront pas être utilisées à d’autres fins que le contrôle de l’épidémie.

De manière générale, il a été décidé que les contrôles seront renforcés.

Approche locale

Le Conseil national de Sécurité insiste pour que les autorités locales prennent des mesures fermes dans leur commune si la situation épidémiologique se détériore. Si vous vous rendez dans une commune différente de la vôtre, renseignez-vous sur les mesures en vigueur.

A Thuin, le Collège communal a décidé de suivre et d'appliquer les recommandations du CNS en y ajoutant des mesures particulières concernant le port du masque. Il est désormais obligatoire :

  • sur les marchés (concerne notre marché hebdomadaire du vendredi à la Ville-Basse à Thuin et celui des Producteurs locaux et artisans qui se tient chaque 2ème samedi du mois jusqu'octobre), brocantes et fêtes foraines. Découvrez l'arrêté du Bourgmestre f.f. ici ;
  • au recyparc (l'intercommunale Ipalle rend le port du masque obligatoire dans ses 26 recyparcs). Découvrez le communiqué de presse complet ici ;
  • sur l'ensemble du site de l'Abbaye d'Aulne (entre la Ferme de l'Abbaye et le Déversoir, rue Vandervelde et rue de Leernes). Découvrez l'arrêté du Bourgmestre f.f. ici ;
  • dans l’ensemble des bâtiments publics (administration communale) pour les parties accessibles au public ;
  • sur la Place du Chapitre à Thuin.

*Pour rappel, le port du masque est déjà obligatoire dans un nombre limité de situations, comme les transports en commun ou lors de l’exercice de profession avec contacts rapprochés (coiffeurs, etc.) mais aussi dans les magasins et les centres commerciaux, dans les cinémas, les salles de spectacle ou de conférence, les auditoires, les lieux de culte, les musées et les bibliothèques.

Le communiqué de la Première Ministre ainsi que tous les détails relatifs aux mesures prises se trouvent ici.

Visuel